La Cavalcade à Villerupt

 

"Villerupt (54), petite Ville frontalière du Luxembourg, n’a pas toujours été telle qu’on la connaît aujourd’hui : jadis, elle était constituée de plusieurs villages qui rivalisaient de fierté. Car les habitants de ces villages formaient des tribus, qui à l’occasion de grandes fêtes inventaient des machines et des légendes. Chacune essayait d’impressionner les autres avec ses totems, ses marionnettes géantes, ses véhicules chimériques, ses contes et ses personnages imaginaires.

Les cinq tribus qui peuplaient ces villages étaient celles de Joliot Curie, de Langevin, Mi-Pente, Jules Ferry et Poincaré. Elles avaient chacune une particularité.

A chacun son blason, son histoire, ses machines et ses chansons.

Un jour, dans la plaine de Micheville, s’installa Le Dragon.

Les tribus eurent d’abord peur. Elles essayèrent de l’impressionner avec leurs machines, de le chasser, mais rien n’y faisait. Le Dragon restait là.

Alors, peu à peu, une prudente vie commune s’installa : a condition que les habitants le nourrissent et lui donnent leurs richesses, Le Dragon les laissait tranquilles et les protégait.

Ainsi, Le Dragon qui avait amené la force et le feu sur la plaine, accumulait-il les richesses.

L’histoire resta ainsi pendant longtemps, et aurait peut-être pu durer toujours : les cinq tribus nourrissait le Dragon qui protégeait les cinq tribus.

Et puis, aussi soudainement qu’il était arrivé, le Dragon s’en alla, surprenant tout le monde, avec ses richesses. Il laissa un grand vide sur la plaine de Micheville, ou ne subsistât que le souffre, et une tenace odeur de brûlé.

Depuis, chaque année et pour une seule journée, les tribus des cinq villages qui forment aujourd’hui Villerupt unissent leurs machines, leurs totems, leurs chants et leurs légendes pour une cavalcade dans laquelle ils racontent cette histoire.

Les tribus défilent, et le dernier char – le plus grand, représente Le Dragon.

Tout au long du défilé, les habitants le bombardent de projectiles, d’œufs et de bombes de couleur pour se moquer de lui."

A partir de cette légende créée par la Compagnie des Ô, nous travaillons toute une saison à bâtir artistiquement ce défilé de la Cavalcade de Villerupt, et à faire renaître ainsi une tradition perdue qui tient du carnaval, de la fête et des arts de la rue. Nous mettons pour celà à profit les 900 élèves de Maternelle et de Primaire sur des ateliers d'écriture et de création artistique, nous multiplions les interventions en rue, et nous préparons une programmation de spectacles amateurs et professionnels qui feront renaître le Dragon et défiler plus de 1000 personnes le 26 août.

C'est très certainement le projet artistique le plus complet jamais mené par la Compagnie, tant il mêle les compétences et les échelles d'intervention, avec le but avoué de créer les souvenirs de demain à une Ville enfermée dans son passé.

Page Facebook La Cavalcade 2016

Le projet Cavalcade est porté par la MJC et les associations de Villerupt, et au sein de la Compagnie des Ô par Morgane Noubel et Nicolas Turon